La détection d’écoute et de micro espion est devenue un réel enjeu pour les entreprises évoluant dans un contexte hyper-concurrentiel. Les données économiques, commerciales et industrielles d’une société et de son secteur d’activité sont éminemment stratégiques et doivent être préservées.

Quand procéder à une détection d’écoute ou de micro espion ?

detection ecouteDans un monde où l’éthique des affaires s’amenuise et les pratiques concurrentielles sont de plus en plus agressives et intrusives, il est important pour les entreprises de se prémunir contre toute tentative d’écoute.

En effet, la préservation du patrimoine et du savoir-faire de l’entreprise est fondamentale pour sa survie, sa croissance et son avenir, en particulier pour les entreprises innovantes sur des marchés compétitifs.

S’il est conseillé de faire procéder régulièrement à une détection d’écoute dans les locaux d’une entreprise, il existe aussi des moments clés à cibler.

Ainsi, avant de répondre à un important appel d’offre ou avant d’entamer des négociations fondamentales pour l’enterprise, il est judicieux de procéder à une vérification dans les lieux stratégiques.

Ces détections sont souvent réalisées dans les bureaux des personnels aux fonctions et responsabilités sensibles. Les cadres de direction qui disposent d’informations confidentielles de quelque nature que ce soit sont particulièrement ciblés par les espions.

De même, les véhicules de fonction sont des lieux vulnérables où il est très facile de dissimuler un micro espion, d’autant plus que les échanges vocaux y sont prolixes car il existe un certain sentiment de sécurité dans sa voiture.

Enfin, il est utile de vérifier les environnement nouveaux et temporaires. C’est le cas notamment des locations loué pour quelques heures ou quelques semaines car il est très facile pour des tiers informés de cette location de placer du matériel d’écoute.

Comment contacter un professionnel de la détection d’écoute ?

Avant de solliciter une société de détection d’écoute et de micro espion pour réaliser un dépoussiérage, il est important de ne pas évoquer cette éventualité à haute voix.

En effet, la personne qui a posé un micro espion pourrait retirer son installation avant le passage du professionnel. Il est donc primordial de le contacter dans un environnement sécurisé.

Le plus simple est de compléter le formulaire de contact du site web de la société ou l’appeler par téléphone dans la rue.

Il faut absolument éviter d’appeler depuis son véhicule.

Si vous soupçonnez sérieusement la présence de micro espions, il est essentiel de faire appel à des experts en contre-espionnage. L’équipe de Blue Diligence disposent des connaissances, de l’expérience et de l’équipement nécessaires pour mener des enquêtes approfondies et détecter les dispositifs d’écoute.

Il est important de noter que la détection d’écoute peut être difficile, car les dispositifs peuvent être très petits, bien dissimulés et utiliser des technologies avancées.

Quel matériel d’écoute peut-on trouver ?

detection micro espionBien que l’utilisation de matériels d’espionnage pour écouter, enregistrer ou filmer des personnes sans leur consentement est illégale en France, des officines spécialisées procèdent à ce type de pose.

Il est possible de détecter tout type de micros espions :

  • des micros qui disposent d’une batterie intégrée
  • des micros espions espions alimentés sur secteur
  • des dispositifs d’écoute qui transmettent les données à distance, en temps réel ou en décalé
  • du matériel d’écoute qui enregistre snas transmettre, matériel type dictaphone

Ces différents types de petits micros peuvent être cachés dans des objets tels que stylo,  bouton, montre, porte-clés, lunettes, multiprise ou plante verte par expemple.

Les dispositifs d’écoute sans fil, tels que les bugs ou les émetteurs, sont conçus pour transmettre les sons captés à distance. Ils peuvent être placés dans des pièces ou des objets pour surveiller et enregistrer des conversations.

Les enregistreurs vocaux numériques, ou dictaphone, sont de petits appareils pouvant enregistrer des conversations ou des sons de manière discrète. Ils peuvent être camouflés dans une clé USB, un porte-clé ou tout autre objet similaire.

Enfin, les drones peuvent être utilisés pour des activités d’observation et de surveillance à distance, y compris la capture de vidéos et de photos. Ils est donc important d’inclure une détecttion de drone dans son dépoussiérage.

Les pièges installés sur les lignes téléphoniques peuvent également être détectés. Cependant, relevons qu’il n’est pas possible de détecter une écoute téléphonique réalisée par les services de l’Etat.

Les étapes de la détection de micro espion

La détection d’écoute est un processus complexe qui nécessite des compétences spécialisées ainsi que l’utilisation d’équipements spécifiques et régulièrement mis à jour.

Tout d’abord, la recherche de micro espion débute par une inspection visuelle afin de détecter tout objet suspect ou inexpliqué qui pourrait cacher du matériel d’écoute. Cela peut inclure des câbles ou des fils inconnus, des dispositifs électroniques dissimulés, des objets déplacés ou des anomalies visibles.

Pour détecter un micro espion, l’équipe de BLUE DILIGENCE utilise plusieurs équipements spécialisés dont les quelques éléments présentés ci-dessous.

Recherche des signaux de transmission

Un microphone dissimulé capte des sons. Soit une personne vient récupérer les enregistrements sur place en retirant la carte mémoire ou le dictaphone, soit le dispositif d’écoute est plus sophistiqué et transmet des données à distance.

détection écoute illégaleAinsi, des détecteurs de fréquences radio sont utilisés afin d’identifier les signaux de radio fréquence RF émis par les dispositifs d’écoute. En effet, les micro espions émettent souvent des signaux radio continus ou par ondes électromagnétiques pulsées pour transmettre les informations collectées.

De plus, les analyseurs de spectre permettent de visualiser et d’analyser les signaux électromagnétiques sur une large plage de fréquences. Ils peuvent aider à détecter les signaux RF émis par les micro espions en identifiant les fréquences inhabituelles ou non autorisées.

Certains micro espions utilisent des connexions cellulaires pour transmettre les données. Un détecteur de signaux cellulaires est donc utilisé pour repérer toute activité de communication inhabituelle dans la pièce oscultée.

Enfin, un dispositif de vision nocturne infrarouge permet de rechercher des sources de signaux infrarouges. En effet, des dispositifs d’écoute privilégient des émissions infrarouges pour communiquer des données.

Détection du matériel d’écoute

Le matériel d’écoute peut générer de la chaleur en fonctionnement. des caméras thermiques peuvent être utilisées pour détecter les variations de température et repérer les micro espions dissimulés.

Certains micro espions utilisent des aimants pour se fixer à des surfaces métalliques. Les détecteurs de champs magnétiques peuvent être utilisés pour repérer les variations de champ magnétique et indiquer la présence possible d’un dispositif.

Les équipement de balayage non linéaire (NLJD) sont des dispositifs utilisés pour détecter les microphones espions dissimulés, notamment ceux qui fonctionnent par résonance non linéaire. Ils émettent des signaux électromagnétiques à haute énergie et détectent les réponses anormales ou les distorsions causées par la présence de micro espions.

Certaines contre-mesures électroniques sont conçues pour détecter les ondes acoustiques, telles que les vibrations ou les sons générés par des dispositifs d’écoute électronique dissimulés dans les murs, les plafonds ou les objets.